9 mois

julie-charlotte

Hier elle a eu 9 mois, une transition émouvante et symbolique. Neuf mois dedans, neuf mois dehors. C’est l’un des premiers moments où je ressens qu’elle ne m’appartient plus tout à fait : elle est au monde désormais. Je l’ai portée neuf mois en moi, neuf mois au-delà et il me semble aujourd’hui que la Terre prend le relais.

Le jour elle se déplace, elle se dresse, elle saisit : trois clés pour appréhender le monde par soi-même, presque prendre un début d’envol ; elle a cessé de ne se nourrir que de moi et déguste fruits et légumes. Mon lait la nourrit le soir et la nuit, en ces heures ensommeillées où elle retrouve l’envie d’être lovée dans mes bras, la chaleur du corps, le plaisir d’être câlinée les yeux fermés en ronronnant comme une nouvelle-née.

Voici Charlotte, ma deuxième merveille du monde.

Laisser un commentaire