Citation du lundi : Bertha Young

Malgré ses trente ans, Bertha Young avait des moments où elle éprouvait l’envie de courir plutôt que de marcher, d’esquisser des pas de danse en montant et descendant du trottoir, de jouer au cerceau, de lancer quelque chose en l’air pour le reprendre au vol, de rester là à rire de rien, d’absolument rien. Comment faire si vous avez trente ans et que, en tournant le coin de votre rue, vous vous sentez pris tout à coup d’un sentiment de bonheur – un bonheur absolu- comme si vous aviez avalé un fragment lumineux du soleil de cette fin d’après-midi, qu’il vous brûlait jusqu’au tréfonds de votre être, et mitraillait de rayons chaque parcelle de vous-même, chaque doigt de la main et du pied ?

Katherine Mansfield, Bliss

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.