Que faire un jour férié ?

parc

C’est férié et mes plans du week-end ont changé. Au réveil un gros point d’interrogation – que faire aujourd’hui ?- avec le besoin de mettre beaucoup de douceur dans ce vendredi.
Pour votre week-end ou prochaine journée off vous trouverez ci-dessous des idées à picorer.

DORMIR.
Nous en parlions ici la semaine dernière : il n’existe aucune situation physique ou émotionnelle qui ne puisse s’améliorer un tout petit peu avec du sommeil. Après quelques jours à courir après le temps et un gros sentiment de fatigue, j’ai dormi 10 grosses heures tandis que mon fils faisait plus que le tour du cadran (13 heures… que cela rassure les jeunes mamans : un jour leur petit aussi fera la grasse matinée).

MÉDITER.
J’avais dépoussiéré hier l’autel de méditation qui sur le dessus de ma commode rassemble : une lampe apaisante à cristaux de sel, une statuette représentant des bouddhas soutenant une coupelle, des bougies, un porte-encens, une mini pagode en verre, des cristaux, ma médaille de baptême, un souvenir du mariage de ma meilleure amie (la vraie pas le film), un petit cadeau de Colombie, l’objet de fête des mères de l’an dernier, deux post-its rappelant mes intentions de méditation du moment. J’y ai ajouté la photo de quelqu’un très cher à mon coeur qui vit des moments difficiles avec ces mots : P. je t’aime et je prie pour toi.

COCOONER.
Prendre soin de son intérieur est un prolongement logique des démarches de bien-être.
Ce matin je me suis adonnée aux travaux manuels et ai refait mes produits ménagers maison grâce aux recettes de Raffa. La maison sent déjà bon et j’ai pris plaisir (si si) à astiquer un peu. Le nettoyage du frigo ne vous paraît peut-être pas très glamour comme programme mais les activités de rangement et de ménage permettent littéralement de secouer les énergies. Avec une fenêtre ouverte pour changer l’air et laisser le soleil réchauffer aussi les âmes, pour moi c’est un moment qui fait du bien.
Ici la bibliothèque est dépoussiérée, les draps propres et parfumés à la lavande, il y a des stocks de produits tout-bio-fait-maison, c’est agréable de juste ressentir cet apaisement domestique.

MARCHER.
J’ai la chance d’habiter à côté d’un vaste parc. Je réalise souvent à quel point la nature est apaisante et nous recentre. Respirer un grand bol d’air pur (l’indice de pollution est faible dans l’agglomération parisienne aujourd’hui), pouvoir regarder loin devant soi et retrouver la liberté d’un horizon qui n’est pas limité par les immeubles, et marcher, courir, pédaler…Voir du vert et sentir la nature est bon pour le moral et j’y pense dès que je sens ma joie monter en présence de tous ces arbres, de l’herbe épaisse, de l’odeur du petit sous-bois.

AIMER.
Hier midi ça commençait fort : j’avais presque fait pleurer (de joie) ma meilleure amie avec un mot doux. Plus tard il m’a été rappelé à quel point je suis entourée de gens que j’aime et que leur présence est tellement importante pour moi. Je crois que je le dis beaucoup mais est-ce-qu’on le dit jamais assez ? Est-ce-que nos proches savent à quel point leur simple existence est pour nous source de bonheur ?
Quoi de mieux aujourd’hui comme tous les jours que réaliser ce qui nous lie les uns aux autres et redire notre joie et notre amour ?

N’oubliez pas de laisser un commentaire pour me dire ce que ce billet vous inspire.
Partagez cet article sur les réseaux sociaux si vous pensez qu’il sera utile à d’autres que vous. Merci de m’aider à diffuser une vie plus saine et plus heureuse 🙂

%réponses% à Que faire un jour férié ?

  1. Bonjour et merci pour ton article.
    Comme je le dis souvent, mon abri dépresseurs naturel c’est la marche.
    Marcher dans la nature me ressource, fait remonter mon énergie, me vide la tête.
    Je rentre sereine et pleine d’énergie.
    Bon samedi

Laisser un commentaire