Ré-enchantement

meditation-plage

On m’a fait récemment un compliment très beau : tu es une experte en amélioration de vie. Je ne m’étais jamais vue ainsi mais cette phrase m’a touchée. Il est vrai que ma vie à moi je l’ai beaucoup améliorée depuis que je l’ai prise en main ! Il est vrai aussi que j’aime aider les autres quand ils sont en prise à des difficultés, et que je suis compatissante à l’extrême – au point de me sentir réellement concernée par la souffrance ou le bonheur d’autrui. D’ailleurs, le sous-titre de ce blog est « une vie plus saine et plus heureuse »… ce n’est pas anodin.
Je récuse toutefois le terme d’experte, je préfère être un messager.

La vie est un long périple d’apprentissage et je me vois au début de ce chemin, avec tant à découvrir et à apprendre. On entend souvent que la meilleure manière d’apprendre quelque chose est de l’enseigner… et également à l’inverse que l’on enseigne d’autant mieux ce que l’on apprend soi-même. Je le redis souvent car tout ce dont je traite sur ce blog est lié à ce que je vis et ce qui m’en paraît pertinent de partager.
J’aime transmettre ce que je découvre et aider les autres à se sentir bien. Il suffit parfois d’un déclic, d’une parole adaptée, d’une réflexion qui va nous trotter en tête, pour bifurquer sur une route plus heureuse. Et je ne crois pas au hasard : vous êtes ici pour une raison, non, et pas seulement pour passer le temps ? De nos échanges, je retiens que mes lectrices et mes lecteurs ont envie d’aller de l’avant, de changer quelque chose, et se sentent souvent appelés par quelque chose de « plus grand ».
Je suis le messager d’une bonne nouvelle : quand on ose, quand on sort de sa zone de confort (si inconfortable d’ailleurs parfois), quand on regarde l’inconnu… tout bascule et tout peut arriver. Depuis que je l’ai moi-même découvert, je suis une passionnée de transformation et de ré-enchantement de vie !

J’aimerais vous mettre à contribution : de quoi aimeriez-vous que je vous parle ? En matière d’amélioration de vie où sont les enjeux pour vous, le challenge, ce qui coince ? Vous pouvez cliquer ici pour me répondre par mail, ou le faire dans les commentaires.
Merci, et au plaisir de vous répondre !

3 Responses to Ré-enchantement

  1. Bonjour,

    Moi j ai une question un peu indiscrète: J aimerai savoir quel évènement ou à quel moment dans ta vie tu as eu envie de reprendre ta vie en main et de t ouvrir à de nouvelles choses…?
    Je pense que le parcours personnel de chacun nous mènne vers des chemins parfois très différents et permet de belles rencontres
    Merci pour ce que tu fais partager.
    Alexandra

  2. Merci pour ce blog qui aide à aller de l’avant. Je me rends compte depuis peu du changement positif que l’on peut exercer sur sa vie si l’on décide d’en devenir acteur. Je change petit à petit ma façon de voir la vie, mon corps, mon alimentation, ma consommation… Mais ce qui me bloque encore c’est le regard des proches, pas habitués à nous voir changer. Car oui je cache pour l’instant à ma famille le fait que je mange bio, que je m’intéresse à la méditation ou au yoga..car pour eux ce sont des « trucs d’écolo »! au secours comment rester zen et tolérant? Je sais que c’est une question de confiance en soi mais si tu as le moindre conseil je suis preneuse 🙂

    • Bonjour,

      Je pense que si le regard des proches est bloquant c’est peut-être eux qui ne sont pas très tolérants, pas toi 🙂 Je pense que parfois raconter ce que l’on fait permet de faire découvrir à d’autres ce qu’ils ne connaissent pas et les fait évoluer aussi (ma famille mange beaucoup bio et moins de viande qu’avant, donc très différemment d’il y a 10 ans).
      J’ai l’impression que quand on partage sans faire de prosélytisme les autres peuvent être intéressés sans se sentir menacés. Peut-être que ton évolution interroge tes proches sur leur mode de vie, sans forcément qu’ils se le formulent ? C’est ça d’être à l’avant-garde 😉
      Ensuite il y a aussi des jardins secrets légitimes (la méditation est restée assez intime pour moi) voire des gens avec qui on n’a pas envie de parler parce que ça revient à débattre et se justifier (au secours le « cri de la carotte » ). Bref c’est vraiment au cas par cas.

      Et je pense, enfin, que c’est le changement positif que tu évoques qui compte. Parce que tes proches le remarquent ou le remarqueront et aborderons avec plus de bienveillance ce qui a pu te rendre plus épanouie.

      Bon courage 😉

Laisser un commentaire