Archives des Mots-clés : gratitude

Objectif joie ! 

 

buzz-vers-l-infini
Vers l’infini et au-delà !

 

Avez-vous pris des bonnes résolutions ? Moi non car je ne les aime pas beaucoup – elles me semblent trop figées.
J’ai pour habitude de me livrer à des exercices introspectifs en fin d’année puis de réfléchir à ce que je veux être et surtout à ce que je veux ressentir l’année suivante.

Ca vous arrive de poursuivre le mauvais objectif ? De diriger vos efforts et vos énergies vers un but, l’atteindre, puis réaliser qu’en fait il ne vous apporte pas la joie escomptée ? Certaines poursuites nous vident plus qu’elles ne nous nourrissent.

La joie est officiellement mon sentiment le plus recherché. Je la veux dans chacun des pôles de ma vie. Je veux la trouver quand je me réveille et la ressentir tout au long de la journée. La joie est à la fois fugace – donc elle se retrouve très vite – et durable – cultiver la joie la fait grandir. La joie peut co-exister avec le stress, le chagrin, les soucis ou tout autre état d’esprit trouble et douloureux. C’est une des raisons qui me font l’aimer : en parallèle de chaque situation de vie, il peut exister de la joie, comme des petites bulles d’oxygène.

J’ai commencé 2017 en me disant « Je veux de la joie » et je suis aussitôt partie à sa recherche. Si je l’avais égarée, comment la retrouver ? Où se cachait-elle ? Qu’est-ce qui m’apportait de la joie ? J’ai fait des listes et très vite je suis tombée sur… la gratitude. Pratique négligée récemment : ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ? Je l’ai reprise au réveil de la manière suivante : ouvrir les yeux (ou pas), sourire et immédiatement identifier 3 moments positifs à venir dans la journée. C’est déjà plus compliqué de se lever du pied gauche après ça ! Le soir on peut border la gratitude en repensant à un, deux ou trois moments de joie de la journée écoulée.
C’est le BA-ba mais comme il fait du bien !
Si c’est une pratique que vous n’avez jamais essayée – ou essayée et oubliée – je vous invite grandement à la reprendre. Après des années de recherche je ne connais aucun chemin plus direct vers la joie et le Bonheur.

Je vous souhaite une très belle année 2017, pleine de joie, ces petits moments dont on dit qu’ils font le sel de la vie. Puissent-ils en être aussi le chocolat 🙂

Best of 2015

  L’année 2015 touche à sa fin et j’espère que vous profitez de cette période pour faire le plein de douceur et d’amour. Envers vous-même, avec du repos, des journées ralenties, du calme. Avec vos proches si vous avez le bonheur d’être entourés de personnes chères à vos coeurs. Je m’envole vers l’Amérique du Sud,

50 nuances de gratitude 

  Ce n’est pas le bonheur qui rend reconnaissant, c’est la gratitude qui rend heureux/se. Comment la cultiver ? En ce moment la gratitude fleurit sur les murs Facebook de mes amis. Même parmi les plus c’est-pas-trop-mon-truc-ces-choses-là j’en prends en flagrant délit de cultiver les sourires, de traquer les rayons de soleil qui réchauffent le

De Thanksgiving à Noël

Plus que jamais, la gratitude est nécessaire. En ces journées difficiles et moroses, elle ne vient pas spontanément. C’est difficile d’éprouver de la reconnaissance quand on est assommé, quand la première pensée du matin est sidération, quand les journées se suivent avec une omniprésente hébétude. Mais justement, c’est dans ces périodes que nous devons mobiliser

Choisir le bonheur

Il est possible d’apprendre à être plus heureux, si on en fait le choix. C’est l’un des postulats de départ du programme de 12 semaines, crée par Florence Servan-Schreiber et mis en ligne (gratuitement) en partenariat avec la marque Gayelord Hauser*. J’aime beaucoup Florence Servan-Schreiber, dont je parle régulièrement ici et après l’avoir lue j’étais