Archives des Mots-clés : légumes

Mon budget bio

courses-magasin-biologique

« Je mange bio » Parfois cette vérité simple fait l’effet d’un aveu terrible, ou d’une confession un peu honteuse. Il y a des regards suspicieux ou des étonnements incrédules quand l’échange porte sur le budget alimentaire.
Souvent j’entends des gens (des amis, des écolos même) me dire qu’ils ne mangent pas bio car ce serait trop cher. Alors je lance quelques chiffres, j’explique que je cuisine beaucoup, j’interroge poliment le contenu de leur caddie – que j’imagine très bien. Je sens qu’ils ne sont pas totalement persuadés, il faudrait peut-être que je les prenne en stage quinze jours à la maison !

J’ai fini récemment par me livrer à quelques additions pour vérifier si je ne me trompais pas, si mon « budget courses » était aussi modéré que j’en avais l’impression et j’ai réfléchi à la manière dont j’organise mes courses, mes placards, mes repas.

Des chiffres ! Je dépense entre 200 et 240 euros par mois en courses alimentaires, pour un adulte et un enfant. Je pense que sur un format « 2 adultes et 1 ou 2 enfants » souvent utilisé dans les enquêtes, ça tournerait à 300 – 350 euros. Ce qui n’est pas rien, je le conçois volontiers – c’est la crise – mais ne me paraît pas non plus excessif quand on évoque une alimentation saine et diversifiée.

Mes courses

Où ? Biocoop, et je fréquente aussi les rayons bios de moyennes surfaces. Pas de marché satisfaisant dans mon coin hélas, mais je vous recommande cette option. Ainsi que les commandes groupées d’une Ruche proche de chez vous.

Quand ? En théorie une à deux fois par semaine pour les fruits et légumes frais, en faisant par la même occasion le plein des produits frais ou « de placard » quand le stock décline. En réalité c’est plus chaotique, et dépend du temps, des trajets et horaires qui sont les miens.

6 principes

Je suis végétarienne. Les aliments d’origine végétale sont moins chers que la viande, ce qui est logique car leur production est plus économique. Il faut une tonne d’eau pour produire un kilo de céréales… mais quinze pour produire un kilo de viande. L’impact environnemental de la production de viande est une aberration totale.

Je fréquente une Biocoop. Certains magasins biologiques, notamment parisiens, pratiquent des tarifs dissuasifs et ont des rayons de fruits et légumes peu fournis. Y a-t-il une Biocoop près de chez vous ?

J’achète en vrac presque toutes les céréales et légumineuses et je les range dans des jolis bocaux en verre. C’est effectivement moins cher mais aussi plus pratique à ranger -je trouve- et ça évite de devoir descendre au tri plein d’emballages. La réduction des déchets à la source montre un fois de plus qu’écologie et économies sont de bonnes amies.

Je n’achète pas de plats cuisinés. Je me nourris d’aliments qui proviennent de la terre (au sens large), pas de barquettes en aluminium. Le tout cuisiné bio coûte très cher et je ne le trouve pas meilleur que le tout cuisiné pas bio.

Je cuisine et je pâtisse. Je ne calculerai pas le prix d’une fournée de muffins ou de cookies, mais je pense que les goûters de mon fils sont plus économiques quand ils sont faits maison que quand il part avec quelques biscuits choco-bios dans son sac.

Je ré-utilise plutôt que de jeter. Si j’évoque la salade fous-y-tout, vous comprenez le principe ? Le riz cuit en plus hier, les lentilles de ce midi et des légumes achetés aujourd’hui. Je suis toujours interloquée quand je dîne chez des gens qui balancent la moitié du repas à la poubelle.

 

Je ne sais pas à combien d’élève votre budget alimentaire mais je ne peux que vous conseiller de faire le test (pourquoi pas un mois à 90% bio ?) : bien se nourrir ne coûte pas plus cher, au contraire… Consommer bio sera aussi bénéfique pour votre porte-monnaie que pour votre santé.

 

Prévoir ses menus pour bien manger

  Le secret de la réussite c’est l’anticipation. En matière alimentaire cela se vérifie aussi. Et aujourd’hui à la veille du week-end c’est le moment parfait pour s’y mettre ! Ce soir ou demain matin, prévoyez vos repas de la semaine à venir et listez les courses à faire en conséquence. Pour ma part je me

La brosse à légumes

  Ceci est une brosse. Mais ni une brosse à chaussures ni une brosse à chien, c’est une brosse à légumes ! Si vous n’en aviez jamais vu et que l’idée vous surprend, sachez que ce petit accessoire est un must-have absolu dans votre cuisine.   Ça sert à quoi ? Et bien, la brosse à légumes