Aimez-vous !

coeur2

Le concept de self-help est très en vogue dans les pays anglo-saxons et occupe des rayons entiers de librairies (devant lesquels je me pâme lorsque je voyage !). En France, cela est généralement traduit par développement personnel, ce qui n’est pas exactement la même chose.
Je trouve l’idée de « s’aider soi-même » intéressante. Bien-sûr cela ne sera pas toujours possible ou suffisant : si vous pensez souffrir d’une dépression grave, si vous avez déjà songé à vous blesser, alors il faut parler à quelqu’un, vous faire accompagner par un professionnel qui sera équipé pour vous aider.

S’aider soi-même (self-help) ou travailler sur soi (self-work) est non seulement utile mais indispensable. On n’apprend pas à l’école à mieux se connaître, à identifier les blessures émotionnelles issues de l’enfance, à comprendre le poids de la généalogie dans les schémas relationnels familiaux par exemple. Et surtout on n’apprend pas à prendre soin de soi ou à s’aimer.
Ce chantier est le plus passionnant à mon sens. Il permet d’être plus heureux et de vivre une vie en accord avec soi-même. Je dis parfois  « on n’a qu’une vie, autant qu’elle soit belle » parce que je n’aime pas l’idée de la résignation à perpétuité.

J’aime distiller ici auprès de vous ce que j’apprends et expérimente parce que je crois que l’on peut apprendre à prendre soin de soi. Je l’ai fait et je sais donc que cela fonctionne. La première étape, celle sans laquelle rien n’est possible, consiste à apprendre à mieux s’aimer. Pour expliquer ce que l’on appelle en anglais self-love, c’est-à-dire l’amour de soi, je dis souvent qu’il s’agit de devenir sa propre meilleure amie, sa fan numéro 1.

Quelle est la dernière personne à vous avoir dit que vous êtes absolument génial/e ? C’était quand ?
Si vous hésitez plus d’une seconde à répondre à cette question, il faut que VOUS deveniez cette personne et que vous preniez en charge votre auto célébration !

Je vous promets que cela change tout. Quand on s’aime, on se traite avec respect et les autres font pareil (ou alors on sort de sa vie les réfractaires, les gens avec qui l’on n’est pas le meilleur de soi-même). Quand on s’aime on a confiance en soi et on ose ce que l’on n’aurait jamais osé, on se dépasse. Quand on s’aime on a davantage d’ambition en chaque domaine car on se souhaite le meilleur et on ne rechigne pas au bonheur. Quand on s’aime on prend des risques, on se dépasse, on réussit, on rate mais on recommence, on réussit encore mieux. Quand on s’aime on irradie quelque chose de différent et on se tourne vers des personnes similaires.
Quand on s’aime on transforme sa vie pour qu’elle ressemble à celle dont on rêve.

Qu’est-ce-que vous aimez à votre sujet ? Pas seulement les 3 premiers éléments qui vous viennent en tête (surtout si la modestie figure dans la liste), mais les 25 choses que vous trouvez chouettes vis-à-vis de vous-même. Prenez un papier et un stylo, ou votre application bloc-notes et dressez cette liste, puis regardez la souvent : vous êtes super, non ?

Laisser un commentaire