Citation du lundi : la liberté est ce que l’on fait…

Freedom is what you do with what’s been done to you.

La liberté est ce que l’on fait de ce qui nous a été fait, pour paraphraser ces mots de Jean-Paul Sartre « Un homme peut toujours faire quelque chose de ce qui lui a été fait. »

 

C’est le genre de citation que je pourrais ne pas aimer car elle incite à ne pas rester dupe de ses propres sornettes. Cut your own crap. Nous avons tous évidemment des blessures d’enfance, une adolescence peut-être difficile, plus tard des chagrins d’amour. Nous avons été victimes de la méchanceté ou de l’ambition d’autrui, nous souffrons d’un manque d’épanouissement personnel ou professionnel, ou d’une vie riche mais épuisante. Oui, quelque part nous sommes tous des écorchés vifs.

Et puis il y a les trucs graves, les vrais drames, ces choses dont on ne guérit jamais totalement.

 

Mais être libre c’est prendre le dessus. Peut-être que ton cœur a été brisé, ou ton corps, peut-être y a-t-il des trahisons que tu ne vengeras jamais, des erreurs que tu ne pourras pas effacer, des morts que tu pleureras toujours. Ou juste, plus banalement un patron, un voisin, un casse-… sérénité qui gâche ta joie de vivre au quotidien.

 

La liberté, la vraie, est intérieure. C’est la plus difficile à conquérir mais la plus précieuse et la plus belle. Choisir l’amour plutôt que la haine, ou l’indifférence plutôt que la rancoeur. Choisir de survivre. Choisir de vivre grandement, et si possible une vie de rêves immenses. Cette liberté-là, si tu la prends, personne ne pourra jamais te la retirer.

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.