Gratitude : à la découverte des vrais moments de grâce !

rp_merci-coeur-300x285.jpg

Dans ma boîte à outils du bonheur, il y a un ingrédient essentiel : la gratitude. A part entendre quelques poncifs énervants comme « sois déjà contente d’avoir un toit / une famille / des revenus… » je n’avais jamais vraiment réfléchi au sujet. Puis, il y a quelques mois j’ai lu un super petit bouquin Petit cahier d’exercices de gratitude
qui a résonné en moi : en fait, oui, il est possible -et souhaitable !- d’éprouver de la reconnaissance et de la joie à propos de ce que l’on vit. La gratitude est un art, une pratique qui s’entretient et se développe petit à petit. En modifiant notre perception de notre vie, et donc du monde qui nous entoure, nous changeons véritablement notre état intérieur. Et qui ne voudrait pas éprouver de la joie plutôt que de l’insatisfaction ?

Au quotidien, le soir avant de se coucher ou bien le matin au réveil, noter 3 ou 5 ou 10 moments plaisants, sources de joies, de la journée écoulée. D’un sourire reçu (ou donné !), à une tâche achevée, en passant par une tartine de chocolade, le luxe d’un bain, cinq minutes de tranquillité, une chanson aimée à la radio… il y a toujours rétrospectivement de quoi se réjouir. Prendre le temps de le remarquer, de le noter, est une manière d’honorer ces moments et de rebrancher son cerveau sur un courant positif.

Si le cœur vous en dit, rendez cette pratique encore plus jolie, en consignant ces moments banalement beaux dans un joli carnet, une gratitude box (ou bocal à gratitude), faites-en des post its : conservez-les, relisez-les, gardez-les tout près. Quand la journée semble terne, ou la vie compliquée, il est bon d’avoir ce rappel sous les yeux : ces dizaines, centaines ou milliers de « mercis » accumulés.

Et la gratitude s’enseigne aux enfants également ! Avec mon fils nous avons instauré ce rituel : entre les chansons du soir et le baiser de bonne nuit, nous nous racontons chacun 3 ou 5, ça dépend, moments-préférés-de-la-journée. Les siens sont variés, terre-à-terre ou poétiques, touchants forcément… je les note dans un petit cahier pour qu’il retrouve plus tard ce mini-journal, et je le vois avec bonheur s’endormir le sourire aux lèvres.

Je vous souhaite le même apaisement heureux…

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.