La gratitude rend-elle riche ?

gratitude-et-argent

Il y a un domaine dans lequel nous sommes souvent insatisfaits, souffrons d’une impression de manque et aspirons à plus : c’est l’argent.
Ce blog traite plus souvent de questions immatérielles mais aujourd’hui je souhaite évoquer un sujet qui vous intéresse tout autant que le bonheur – vos finances.

En effet, appliquer les principes de la gratitude à ses avoirs permet d’éprouver davantage de satisfaction, mais aussi de changer son rapport à l’argent, d’infléchir la manière dont on appréhende ses finances. Le sentiment d’abondance ne réside pas dans le fait de posséder beaucoup ou de gagner plus mais dans l’appréhension que l’on a de notre richesse, et dans la satisfaction que l’on peut cultiver.
Vivre frugalement ou dans la sobriété heureuse promue par Pierre Rabbhi (Vers la sobriété heureuse) s’apprécie lorsque c’est un choix. Ainsi, je me réjouis de mes légumes bios achetés chaque samedi à un maraîcher francilien pour un budget bien moins important que si je me nourrissais de plats industriels onéreux et peu sains.
Pour autant, parfois l’argent fait défaut : une grosse dépense imprévue, un emploi perdu ou des clients qui n’entrent pas, des fins de mois difficiles… Et beaucoup d’entre nous confessent une relation compliquée à l’argent : l’impression de ne pas gagner assez ou avoir assez, le fait de ne pas aimer gérer ses finances et se soucier de ces questions là, et parfois une vraie relation d’amour / haine (typiquement « j’aimerais avoir plus mais je n’aime pas l’idée de richesse »).

Il y a quelques mois j’ai décidé de reprendre en main mes finances. Je suis quelqu’un qui déteste (ou détestait) tout ce qui est administratif. Payer ses impôts en retard par oubli, ne pas bénéficier d’une aide à laquelle on a droit, être mal à l’aise en relançant un client qui ne paye pas… tout ça m’est déjà arrivé au moins une fois et j’avais tendance à accumuler tous ces symptômes d’une relation difficile à l’argent.
Alors quand il s’est agi de redevenir maîtresse de ma destinée financière j’ai fait appel à ma meilleure amie : la gratitude !

Introduire la gratitude dans son rapport à l’argent permet de réaliser que l’abondance financière est présente dans notre vie. Il y a de la richesse. Qu’il s’agisse d’euros sonnants et trébuchants ou d’autres formes, nous recevons au quotidien.
La gratitude est souvent quelque chose que nous pratiquons en direction de ce qui est immatériel et que nous considérons – à raison – comme ce qu’il y a de plus précieux : être en vie, admirer un paysage, se savoir aimé… tout cela n’a pas de prix. Mais décliner aussi la gratitude en direction de ce qui se mesure peut être intéressant car dans ce domaine là également nous gagnerions à savourer davantage ce que nous avons.

Je vous suggère de noter chaque jour ce que vous avez reçu d’un point de vue financier ou matériel, sous quelque forme que ce soit :
> votre salaire, un remboursement de sécu…
> une remise sur un achat
> un café ou un repas qui vous est offert
> un cadeau
pour en prendre conscience et exprimer votre gratitude.

Réjouissez-vous aussi de ce que vous donnez, par choix ou par nécessité. Ne considérez plus les factures que vous réglez comme des mouvements négatifs hors de votre compte bancaire mais réjouissez-vous de les payer (si si).
J’ai appris à me réjouir chaque trimestre du chèque que je poste à l’Urssaf : il signifie que j’ai gagné de l’argent et si il est important que les 3 derniers mois ont été fructueux.
Vous pouvez remercier les factures que vous payez, les accompagner d’une pensée positive et réjouie – bénissez-les en quelque sorte.
De même, lorsque vous faites preuve de générosité (donner une pièce dans la rue, offrir un café, inviter un ami au restaurant), prenez un instant pour savourer le luxe de votre don. Ce moment-là est tout sauf négatif !

Mettre de la joie et de la gratitude dans nos finances permet de les appréhender tout à fait autrement. Cela permet de se réjouir de ce que l’on a déjà. Et comme vous l’avez déjà certainement observé dans d’autres domaines de votre vie, en pratiquant la gratitude on attire davantage d’éléments positifs à soi.
La gratitude financière est un premier pas vers plus de richesse : la richesse intérieure qui accompagne une vie de sobriété heureuse, mais aussi la richesse matérielle qui nous permet de subvenir aux besoins de nos familles et de faire preuve de générosité autour de nous.

Ça vous inspire ? Vous avez des blocages d’attitude face à l’argent ? Racontez- moi !

2 Responses to La gratitude rend-elle riche ?

  1. Article intéressant. C vrai que l argent est un sujet délicat.
    Avoir de la gratitude pour les factures ? Je n ai jamais essayé. Il est vrai qu’en ce moment les fins de mois sont difficiles alors remercier en envoyant ses impots ou autre pas facile. Je vais essayer pour voir
    Merci de nous aider à avancer sur le bon chemin de façon si simple
    Amitiés

  2. Ton article est très intéressant ! Je ressens et j’exprime souvent la gratitude pour tous mes petits (et grands) bonheurs et pour ce que je « possède » : famille aimante, santé, toit sur ma tête…
    Dans ma formation, j’invite les participants à réfléchir à leur rapport à l’argent et aux croyances qu’ils entretiennent mais je n’avais jamais pensé à la gratitude.
    Merci beaucoup, je partage 🙂

Laisser un commentaire