Les routines

rituel-the

 

De la même manière que je suis sensible aux rituels, j’aime bien leurs petites sœurs les routines. Elles satisfont mon envie d’être organisée, dans un état de fonctionnement personnel optimal. Je ne suis pas une maniaque du rangement ou du ménage, loin de là, et mes petites pulsions obsessionnelles se situent plutôt du côté du mode de vie.

J’adore aussi observer comment vivent les autres et je pense que j’ai toujours abordé le couple avec une curiosité sociologique : comment vit l’autre dans son milieu naturel, comment survit-il dans le mien ? Je sais qui de mes amis fait la vaisselle juste après avoir mangé et qui la laisse décanter plusieurs heures pour ne pas interférer avec sa satisfaction gustative. Bref, les autres me fascinent.

J’adore lire des routines sur Internet, des rituels de travail des écrivains aux habitudes de shampoing des blogueuses bio. Et donc évidemment, j’ai des tonnes de programmes perso, déjà essayés ou pas encore, pratiqués avec une assiduité plus ou moins régulières et pour des durées variables. En voici quelques exemples…

 

Routine du matin :

Me lever, boire un jus de citron chaud, préparer du thé, méditer, boire seule une première tasse de thé, prendre une douche (avec infra rituel douche), m’habiller, réveiller mon fils, préparer le petit-déj, re réveiller mon fils, petit-déjeuner avec lui, etc.

Sauf en cas de rdv important dans la matinée, je ne regarde pas mes mails avant 8h30.

 

Routine de salle de bains :

Me brosser tout le corps pour stimuler la circulation lymphatique, me doucher, finir à l’eau froide pendant une longue minute entière pour stimuler la circulation sanguine, puis me tartiner de crème partout. Parenthèse plaisir, je suis devenue totalement accro aux beurres corporels de The Body Shop, en ce moment c’est fraise ou chocolat et ils sentent tellement bons que je me hume moi-même régulièrement pendant la journée.

 

Routine de travail

Je fais des to-do lists très régulièrement, au moins toujours le dimanche soir ou le lundi matin pour la semaine à venir. Si j’ai vraiment beaucoup de choses à faire ou quand je me sens débordée, je priorise dans le but d’avancer d’abord sur les tâches urgentes ou importantes, et de ne pas me précipiter sur les plus faciles ou plaisantes qui peuvent attendre quelques heures ou quelques jours.

Quand je travaille à la maison, je m’installe le matin dans la cuisine pour être chauffée par le soleil. L’après-midi ou le soir, je travaille plus volontiers à mon bureau. Quand j’écris c’est soit avec de la musique instrumentale (mes play-lists de yoga) soit avec des mantras new age que je fredonne. Les tâches rébarbatives sont plus vite accomplies avec de la pop, et j’écris mes newsletters le jeudi ou vendredi soir, en buvant de la tisane.

 

Routine bien-être

Pour prendre le temps de méditer davantage, je suis en train d’arrêter mon yoga matinal et je ne le pratique plus que deux ou trois jours par semaine, en fin de matinée ou d’après-midi. Je tâche de reprendre la course à pied, motivée par la perspective de courses à l’automne : mon programme d’entraînement est en cours d’élaboration par une amie super sportive !

 

On entend souvent dire que les possibles de notre futur résident dans nos routines quotidiennes. Il faut du temps aux bonnes habitudes pour s’installer, aux mauvaises pour être oubliées. J’aime l’idée de ne pas subir et me dire que chaque matin on choisit de prendre sa vie en main. Si vous avez des routines efficaces, racontez-les moi, j’en ferai un prochain billet !

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.