Meditation academy !

 

Yoga_Meditation

Je viens de terminer de participer à un challenge de méditation de 30 jours. Le concept a pu amuser certains de mes proches, pour qui le mot challenge est évocateur de défis sportifs. Mais c’était un vrai challenge pourtant, avec sa communauté virtuelle de participants, et au final une petite fierté pour ma part d’avoir relevé le défi !

 

De quoi s’agissait-il ?

 

Je me suis inscrite il y a un mois à un programme permettant de recevoir par mail chaque matin une méditation à écouter, pendant 30 jours à partir du lundi 3 février. C’était organisé par Tuja Wellness, un site canadien rassemblant les meilleures adresses canadiennes, physiques comme virtuelles, en termes de santé et de bien-être. Je l’ai découvert au gré de mes cyber pérégrinations, quelques jours avant le début du programme. Un chouette non-hasard !

La durée allait être croissante, de 5 minutes la première semaine à 20 la dernière. Chaque méditation était guidée par une personne distincte, avec donc une grande variété de pratiques.

 

Pourquoi avoir voulu faire ça ?

 

Je me suis inscrite par curiosité, mais avec aussi la ferme intention de suivre le programme en entier. J’ai appris à méditer selon la tradition vipassana, en silence et dans un certain dénuement, mais j’aime découvrir des manières différentes de pratiquer, avec par exemple une musique de fond, des instructions, ou dans des postures différentes.

Je voulais également tester ma rigueur et ma capacité à vraiment m’astreindre à suivre une méditation quotidienne sans exception. On y reviendra…

 

Ce que j’ai appris

 

Sur la rigueur, déjà, il y a eu deux loupés. J’avais dans l’idée d’écouter ces méditations de préférence le matin ou alors à défaut le soir si je ne l’avais pas pu avant. A J+10 environ il y a eu un matin pressé, suivi par une longue journée de boulot et un retour très tardif. J’ai donc « rattrapé » ma méditation le lendemain en en faisant deux. Puis dans la dernière semaine, un souci d’ambiance perso, une méditation qui ne m’a pas plue, je l’ai arrêtée, je me suis endormie et j’ai également boycotté le lendemain (on peut être méditante et rebelle, oui).

 

J’aime beaucoup les méditations guidées car j’ai une très grande facilité de visualisation. Si on me dit « sens ton gros orteil » je sens mon gros orteil ; je peux concentrer tout mon être dans un point infinitésimal au milieu de ma tête ; ou voir mon plexus solaire rayonner de lumière. J’ai connu les pratiques de mindfulness à visée médicale et j’ai ensuite « utilisé » la méditation pour soigner mon corps puis mon cœur avant de faire mienne une pratique davantage spirituelle.

Certaines méditations m’ont beaucoup parlé et j’ai envie de toutes les ré-écouter pour en mettre certaines de côté, ou prendre des notes sur quelques aspects qui m’ont intéressée davantage.

 

Evidemment, la fameuse méditation que je n’avais pas réussi à suivre en entier m’a énormément touchée lorsque j’ai, deux jours après, accepté de ne pas me braquer. Je sais qu’il faut toujours aller regarder ce que l’on ne veut pas voir, et ça en a été un très bon rappel. Lorsque j’y suis revenue, les visualisations qu’elle incitait ont été très riches et emplies de clarté pour moi.

 

On dit souvent qu’il faut 21 jours pour faire sienne une nouveauté et qu’elle devienne une habitude. Je ne crois pas avoir actuellement la place pour une méditation guidée quotidienne dans mes routines existantes, mais je vais certainement modifier un peu ces dernières.

Je pense aussi qu’en voyage ou en déplacement, il est plus facile – et donc plus « sûr »- de se poser et de se recentrer à l’aide d’une méditation guidée de 10 minutes que de trouver le calme et la tranquillité pour une assise silencieuse plus longue. L’été dernier, bien qu’en Birmanie, terre par excellence de la méditation vipassana, j’avais eu du mal à trouver 30 minutes par jour pour du yoga et/ou de la méditation.

 

Méditer on-the-go est forcément super tendance 🙂 et, plus aguerrie désormais, j’ai hâte de voyager prochainement pour expérimenter la conjonction des voyages intérieurs et de par le monde.

 

Si vous êtes anglophone, je vous encourage à aller découvrir le site de Tuja Wellness !

 

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.