Mes 3 gestes quotidiens anti-cancer

the-vert

Beaucoup de choses ont été écrites au sujet de l’alimentation anticancer et je vous renvoie notamment à l’excellent livre éponyme Anticancer de David Servan-Schreiber. Pour beaucoup d’entre nous, la lecture de ce livre a été marquante : c’est un pavé d’espoir, un pavé de courage, mais aussi le mode d’emploi vers une vie plus saine physiologiquement comme psychologiquement.

Depuis cette lecture (et de nombreuses autres ensuite !) j’ai perfectionné ma propre routine anticancer. Ses trois éléments de base sont très simples : j’ai adopté le thé vert, le jus d’herbe et la méditation.

Le thé vert
Tous les jours, à tout jamais. J’en bois deux tasses par jour le matin, et une à deux plus tard dans la journée.
Le thé vert est le meilleur des aliments anticancer car il est très riche en catéchines, dont la meilleure est l’EGCG (épigallocatéchine gallate). Ce sont les thés verts japonais qui en contiennent le plus, et il est préférable de les acheter en feuilles plutôt qu’en sachets, puis de les faire infuser librement dans un filtre plutôt que toutes serrées dans une boule à thé.

Le jus d’herbe
C’est mon seul achat « de luxe » en magasin biologique. Je ne raffole pas des compléments alimentaires, je préfère trouver tout ce dont j’ai besoin dans mon assiette… et donc chercher à ce que mon assiette m’apporte tout ce dont j’ai besoin.
Mais j’ai adopté le jus d’herbe le matin, après le jus de citron et avant le thé vert donc. C’est ma dose de chlorophylle pour bien démarrer la journée.
Au déjeuner et au dîner il y a toujours du vert dans mon assiette, au moins sous forme de salade, mais le matin c’est assez rare alors le jus d’herbe vient assez simplement pallier ce manque.
On m’en avait offert et je suis devenue réellement adepte. Désormais je l’achète en poudre dans mes Biocoop préférées et le sachet (150g – 11 euros) me dure environ 4 mois, ce n’est donc finalement pas très onéreux à l’année…

La méditation
Tout comme le yoga, la sophrologie, le tai chi, ou encore la cohérence cardiaque, etc, il est important de pratiquer au quotidien une activité qui développe l’apaisement et la sérénité, ce que l’on appelle le (re)centrage sur soi.
Il est prouvé scientifiquement que la dépression ou le sentiment d’impuissance vis-à-vis de sa propre vie sont des facteurs d’inflammation aggravants. A l’inverse, cultiver la sérénité et la quiétude profonde permet d’améliorer les réponses de l’organisme, de le protéger contre l’inflammation, et de développer nos cellules immunitaires.

J’espère que ces trois « gestes » simples vous sont familiers et sinon je ne peux que vous encourager à les adopter. Si prendre soin de soi demande parfois de la constance et de la volonté, il y a aussi des pratiques très simples à adopter et celles-ci en font partie.

 

2 Responses to Mes 3 gestes quotidiens anti-cancer

  1. Bonjour,
    Tout cela m’intéresse énormément.Je consomme déjà beaucoup de thé vert, je bois mon jus de citron dans de l’eau tiède tous les matins et je serai donc tentée de me mettre au jus d’herbe.quelle marque me conseillez-vous, que l’on trouve dans les biocoop? Parce que si on en croit le net, cela est bien plus cher que 11euros les 150g…

Laisser un commentaire