Comment savoir enfin ce qui vous rend vraiment heureux

Comment savoir enfin ce qui vous rend vraiment heureux

Se présenter en décrivant ce qui nous rend heureux :  l’un des premiers exercices du MOOC consacré à la science du bonheur.
Souvent les réponses à cette question se ressemblent beaucoup. Qui ne va pas parler d’amour, d’amitié, de temps libre pour flâner et s’adonner à ses hobbies ? Puisons-nous vraiment tous notre bonheur dans les mêmes eaux ?

 

Nous n’avons pas tous la même définition d’une vie heureuse et accomplie
La société, via les médias notamment, nos familles, amis, collègues… ont généralement tendance à nous renvoyer l’image d’un bonheur-type, passant obligatoirement par des cases reconnues qu’elles soient familiales, financières ou autres.
Savez-vous pour autant ce qui vous importe vraiment ? Aux Etats-Unis où l’engagement (le fait de se fiancer) est ultra-valorisé, plus de 70% des jeunes femmes citent ce rite comme étape à passer nécessaire à leur bonheur. Dans le même ordre d’idées, quand à la trentaine tous vos amis fondent des familles, vous pouvez avoir l’impression qu’avoir un bébé est indispensable pour être une femme accomplie et heureuse. Considérer les autres points de vue permet de relativiser l’importance sociale de certaines situations pour se sentir plus libres d’y adhérer ou pas et donc de vivre réellement en accord avec nos aspirations ou nos non-aspirations !  Ainsi, garder en tête qu’on peut être très heureux, y compris en couple, sans se marier ou discuter avec des nullipares épanouis, par exemple dans la mouvance du no-kid, offre un contre-pied aux romances des magazines et des séries télé.

 

Vous serez peut-être surpris en listant ce qui vous rend heureux
Être heureux, ce n’est pas seulement le sentiment général d’une vie satisfaisante, c’est aussi très concrètement des moments de joie, des plaisirs, des émotions positives. Là encore, des situations identiques créent des ressentis fort différents selon les personnes. Dresser la liste des moments heureux des deux dernières semaines est un exercice des plus intéressants. Et oui : toute une vie passée avec soi-même et on arrive encore à se surprendre !
Si vous cherchez à repérer les moments « tiens-là-je-suis-heureuse » vous découvrirez sûrement des détails passés inaperçus.
Je pourrais me contenter de dire que j’aime cuisiner mais c’est trop vague. En creusant, je comprends que j’aime cuisiner, de préférence en avance plutôt que juste avant un repas, seule et en écoutant de la musique. C’est pour moi un moment relaxant, qui me permet d’être plongée dans une activité mobilisante, tout en réfléchissant à d’autres choses. A l’opposé, mon conjoint aime cuisiner avec moi (donc j’y consens régulièrement) ou avec des amis, c’est pour lui l’occasion de partager un hobby avec des proches. Vous comprenez donc l’importance d’être précis et spécifique quand on se demande ce qui nous rend heureux, sinon on passe à côté et on se créé des frustrations : ici, celle de cuisiner seul sans cesse ou alors de rêver en vain à une cuisine déserte !

 

Savoir ce qui nous rend heureux permet de créer et entretenir notre bonheur
Avec mon exemple, vous comprenez qu’en étant clairs et en assumant nos différences, on peut à la fois rechercher et vivre nos happy moments tout en étant attentifs à ceux de nos proches pour les faciliter ou les partager le cas échéant.
Ainsi, lorsque je repère des situations sources de joie, je tente de les noter systématiquement, pour y réfléchir ensuite, comprendre si elles sont reproductibles ou généralisables. J’apprends en ce moment à « élargir » le bonheur en multipliant les occasions d’être au contact de ce qui m’apporte de la joie. Relativement fan des ouvrages Harry Potter, lus ces trois dernières années avec mon fils aîné, je suis instantanément heureuse quand j’en discute avec mon fils, ou que l’on regarde les films ensemble. Mais je peux aussi relire un tome dans un moment de déprime pour me rebooster, faire un coloriage Harry Potter plutôt qu’un mandala pour me dé-stresser, lire ce qui se rapporte à cet univers (en suivant l’auteure et quelques comptes officiels sur les réseaux sociaux), et cetera.
De la même manière si vous êtes sensibles à une période historique ou à un mouvement artistique, vous pouvez lire des ouvrages scientifiques sur le sujet, mais aussi des romans plus légers qui l’ont pour cadre, aller voir des expositions qui s’y rapportent… bref distiller dans votre quotidien autant d’éléments que possible en lien avec votre passion.  Bonne humeur garantie !

 

Allez-y ! 
Je vous propose de prendre une feuille ou bien d’ouvrir une note sur votre ordinateur ou votre téléphone pour commencer à lister les moments vous apportant de la joie. Conservez cette liste à portée de main pour la compléter au fur et à mesure des prochains jours et tâchez d’être aussi spécifiques que possible. N’hésitez pas à décrire par opposition (« je n’aime pas aller au musée seul/e mais j’apprécie de découvrir des expositions avec X », ou au contraire « je n’aime pas passer la soirée devant la télé mais si je suis seul/e j’adore me plonger dans ma série préférée ».

 

Quels sont vos exemples de situations heureuses ? Partagez cet article pour en discuter avec vos proches, c’est chouette de savoir ce qui est source de joie pour les uns et les autres !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire