Se soigner au sel

neti-pot

 

Je pensais garder cet article pour une période de froid, ponctuel printanier ou premier grand froid d’automne, mais avec les pics de pollution de ces derniers jours, nous sommes nombreux à éprouver de la gêne respiratoire, des simili-rhumes ou des maux de gorge.

Voici donc quelques idées préventives pour assainir les voies respiratoires…

 

 

Je soigne au sel les petites attaques de rhume et de gorge depuis plusieurs années. C’est simple, naturel, économique, et ça marche bien.

 

Vous connaissez peut-être le neti pot qui illustre cet article ? Son design de lampe d’Aladdin vous l’aura fait deviner : cet objet va réaliser votre vœu le plus cher… vous débarrasser du rhume. Il suffit de diluer ½ cuillère à café de sel dans de l’eau tiède (à température du corps), de vous pencher au-dessus d’un lavabo et d’oublier toute notion de glamour pour verser doucement la moitié du liquide dans une narine et la laisser s’écouler par l’autre. Puis se moucher et continuer l’opération en changeant de narine.

Ce n’est pas écrit sur la notice mais je conseille aux filles de s’attacher les cheveux si nécessaire 🙂 Il faut trouver le bon angle de tête (un peu penchée vers l’arrière) pour que le liquide s’écoule bien. Selon l’encombrement et l’infection des sinus, ça peut piquer et être désagréable, mais c’est très efficace et ça vaut le coup.

Il est recommandé de ne pas procéder à ce nettoyage juste avant de dormir, pour éviter que de l’eau ou du mucus ne coulent dans la gorge en position allongée : faîtes-le au moins 30 minutes avant de vous coucher. De même, attendez également 30 minutes à une heure avant de sortir et de respirer une grande bolée d’air pollué si vous vivez en ville, le temps que vos narines retrouvent leurs pleines capacités filtrantes.

 

Certains yogis l’utilisent quotidiennement, tout au long de l’année, pour s’assurer une capacité respiratoire optimale… En hiver, une utilisation régulière est certainement l’un des moyens de prévention les simples et efficaces contre les infections virales ou celles dues aux refroidissements.

 

 

Pour soigner la gorge, j’ai deux remèdes super efficaces :

> le thym, excellent désinfectant des voies ORL, à prendre en tisane, mélangé idéalement à du citron (antibactérien) et du miel (adoucissant). On trouve aisément des sachets de tisanes de thym prêtes à infuser, sinon des feuilles de thym séché à laisser infuser 20 minutes dans de l’eau frémissante seront parfaites.

> et, pour revenir au sel, le gargarisme d’eau salée, s’avère être LE meilleur antiseptique des gorges irritées. Vous devinez le mode d’emploi : une cuillère de sel, un verre d’eau, et quelques glouglous trois fois par jour. Et si comme moi vous n’êtes pas douéE pour gargariser et vous étranglez une fois sur deux… persévérez 🙂

 

Enregistrez cet article dans vos marque-pages pour l’automne prochain si les rhumes printaniers vous épargnent !

Et partagez-le avec vos amiEs victimes de la pollution !

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.